[COVID-19] Analyse de la consommation médicale 6 mois post confinement

Après une très forte baisse des dépenses de santé pendant le premier confinement, les indicateurs étaient à la hausse dès début juin, six mois plus tard quelles sont les tendances ?

 

A ce jour, nous constatons sur notre portefeuille une consommation plus forte que sur l’année 2019 sur les mois de mai, juin et dans une moindre mesure sur les mois de juillet et août. Notons que les premiers chiffres de septembre et octobre ne présentent pas pour le moment d’effet report important.

DENTAIRE

Le pic de consommation observé en dentaire correspond probablement à une augmentation du nombre de consommants d’actes coûteux à la sortie du confinement ; les soins non urgents n’ayant pas été rapidement reprogrammés. La consommation dentaire semble se normaliser.

OPTIQUE

En ce qui concerne l’optique le constat post confinement est celui-ci :

  • un volume de remboursement en montant très proche de celui de 2019,
  • une augmentation notable du nombre de consommants.

Le report de consommation est sans doute en partie atténué par un effet baisse des coûts moyens.

Notons le niveau exceptionnellement bas du nombre de bronchiolites signalé par les médecins en ce début d’hiver comme le met en évidence le graphique ci-contre représentant les comparaisons de passages aux urgences et d’hospitalisations pour bronchiolites (données Santé publique France semaine 48 / 2020).

Le report de la consommation est réel mais en partie compensé par les premiers effets du 100 % santé et une baisse des consultations de médecine de ville en l’application des gestes barrières.

Les premiers effets du 100 % santé sont donc visibles sur les coûts moyens.

L’application des gestes barrières a un impact positif sur les épidémies

CAS DE GASTRO ENTÉRITES – Données Réseau Sentinelles

A titre d’illustration, le graphique présente la baisse significative des cas de gastroentérites en 2020 par rapport à 2019 et 2018.

Depuis le premier confinement, nous observons une baisse du nombre de consultations de généralistes, notamment pour les enfants comme le présente le graphique ci-dessous :

Notons le niveau exceptionnellement bas du nombre de bronchiolites signalé par les médecins en ce début d’hiver comme le met en évidence le graphique ci-dessous représentant les comparaisons de passages aux urgences et d’hospitalisations pour bronchiolites (données Santé publique France semaine 48 / 2020).

Le report de la consommation est réel mais en partie compensé par les premiers effets du 100 % santé et une baisse des consultations de médecine de ville en l’application des gestes barrières.

 

Télécharger l’infographie

 

 

Les articles que nous vous recommandons

Suivez l’actualité

Abonnez-vous pour connaître les dernières nouveautés de la Protection sociale et du Conseil de SIACI SAINT HONORE.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

En validant le formulaire , vous acceptez que votre adresse e-mail soit utilisée pour recevoir de l’information et d’échanger sur nos produits et services.
Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment sur simple demande à dpo@s2hgroup.com

SIACI SAINT HONORÉ

SIACI SAINT HONORE, leader européen du courtage et du conseil en assurance, accompagne les grandes entreprises, les ETI et les PME dans le management de leurs risques en assurances de biens et de personnes en France et à l’international.
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour enregistrer vos choix tout au long de votre navigation sur le site (comme le choix de la langue) et certains renseignements sur votre navigation ( comme la durée de votre visite). Ils permettent donc de faciliter votre navigation. Sans eux, il serait impossible d'éditer des devis en ligne.