[COVID 19] Baisse des consultations médicales et développement de la téléconsultation

4 mars 2021

Le confinement de mars 2020 a entraîné une chute des dépenses de santé pendant 2 mois. Au-delà des postes en optique et dentaire, nous avons également observé une baisse du nombre de consultations médicales.

En parallèle, la télémédecine dont l’enjeu initial en 2018 était l’amélioration de l’organisation du système de santé et l’accès aux soins des assurés sur tout le territoire, a connu sa première accélération concrète. Afin de favoriser le recours à ce dispositif dans le contexte épidémique, le gouvernement a par ailleurs étendu sa prise en charge par la Sécurité sociale.

Un niveau de consultations médicales globalement en deçà de 2019

Sur le mois d’avril 2020, on observe une baisse d’environ 60% par rapport au nombre de consultations observées en avril 2019. Cette chute est plus marquée chez les enfants, pour lesquels le confinement et la généralisation des gestes barrières ont contribué à une baisse du nombre de maladies infantiles nécessitant l’intervention d’un médecin.

Les premières données du confinement «souple» de fin 2020, (avec maintien de l’accès aux soins) marquent un recul des consultations pour les enfants de 20% par rapport à 2019.

Des consultations plus fréquentes en 2020 chez les adultes et auprès de généralistes

Répartition des consultations

En 2019, la part des consultations généralistes représentait 63% des consultations totales de médecins.

En 2020, les trois-quarts des téléconsultations concernent les médecins généralistes.

Une baisse préoccupante des consultations de spécialistes de 20% pour les adultes et les enfants.

Une hausse des consultations de généralistes de +2% pour les adultes en moyenne en 2020 comparé à 2019 et une baisse de -17% pour les enfants.

Début de généralisation pour la téléconsultation

La téléconsultation, quasiment inexistante jusqu’en février 2020, a connu un fort essor lors du confinement strict, porté par le peu de possibilités de consultations en cabinet. Il s’agit essentiellement de consultations d’adultes (85%) auprès de généralistes (75%).

Les données observées au sein du portefeuille SIACI SAINT HONORE rejoignent celles de la Sécurité sociale (Communiqué de presse du 16/09/2020, « Téléconsultation, une pratique qui s’installe dans la durée ») , avec une multiplication par 10 à 15 des téléconsultations entre janvier et août 2020

Dès la levée du confinement, la part d’actes à distance s’est stabilisée autour de 4% à 5%.

Le confinement souple de novembre semble avoir relancé, à la marge, le recours à cette pratique. Le nombre de consultations à distance ayant quasiment doublé par rapport à la période précédente.

Une légère économie financière pour les régimes complémentaires santé

L’extension de la prise en charge à 100% de la base de remboursement par la Sécurité sociale entraîne un gain pour les régimes complémentaires.

Pour 2020, dont le recours à la téléconsultation a été particulièrement élevé au premier semestre, le gain s’élève à 3% sur l’ensemble des remboursements de consultations médicales, soit de l’ordre de 0,3% sur un régime santé global.

Télécharger l’infographie

Direction de l’Actuariat Santé Prévoyance

Les dernières actualité santé & prévoyance

Tenez-vous informé des actualités, inscrivez-vous à la newsletter

RGPD(Nécessaire)