Complémentaires santé : quels tarifs pour 2022 ?

17 novembre 2021 2 min de lecture

Des soins reportés en 2020 programmés sur 2021

La crise sanitaire de la Covid-19 a eu de nombreux impacts depuis 2020, notamment  sur les dépenses de santé. Les Français, ne sortant plus par peur d’attraper le virus, ont renoncé à certains soins. Par ailleurs, initié par le Gouvernement, pendant les confinements les opérations chirurgicales non urgentes ainsi que de nombreux soins ont dû être déprogrammés et reportés afin de libérer du personnel qualifié pour prendre en charge les malades de la Covid-19. Les dépenses de santé ont donc diminué en 2020 mais sont reparties à la hausse en 2021.

La hausse des dépenses de santé en 2021 s’explique par la reprise des interventions chirurgicales et des consultations médicales. La mise en place du 100% Santé a également permis aux Français de pouvoir bénéficier de soins sur différents postes (dentaire, optique, prothèses auditives) sans reste à charge. Si certaines dépenses de santé étaient repoussées pour des raisons financières, le 100% Santé a permis aux Français d’y avoir accès.

Dépenses de santé

depense santé

Pour vous aider à comprendre les dépenses de santé en 2021 :

 

Et pour 2022, qu’en est-il ?

Nous notons d’ores et déjà une augmentation du coût de la vie : hausse des prix de l’énergie, du carburant, des matières premières…

Au regard des économies réalisées en 2020 par les mutuelles et dans le but de combler le déficit de la Sécurité sociale, le gouvernement a imposé aux organismes de complémentaires santé une taxe Covid qui s’est élevée à 1 milliard d’euros en 2020 et à 500 millions d’euros en 2021. Bien que les dépenses de santé furent élevées en 2021, le Gouvernement a souhaité que les organismes assureurs n’augmentent pas leurs tarifs en 2022. Malgré cette demande, la Mutualité française (FNMF) a réagi, rétorquant que cette demande était « déconnectée de la réalité des dépenses de santé ». Les mutuelles évoquent également des soins de plus en plus coûteux, le vieillissement de la population et le développement des maladies chroniques.

Pour l’heure, seuls quelques acteurs se sont engagés à geler les tarifs de leur complémentaire santé en 2022.

L'auteur

  • Chargée de marketing stratégique

    Tiffany Dauchy

    Chargée de marketing stratégique

Les dernières actualité santé & prévoyance

Tenez-vous informé des actualités, inscrivez-vous à la newsletter

RGPD(Nécessaire)