[Actu International Benefits] La réforme de la Retraite en Corée du Sud retardée

11 mai 2021 7 min de lecture

La mise en application d’un projet de loi initié en 2019, visant à réformer le système de retraite en Corée du sud, a été reportée en raison de la crise de la Covid-19.

A propos de la réforme du système de retraite en Corée du Sud

Jusqu’à récemment, l’indemnité de départ à la retraite (Severance Pay System) était le principal système de retraite dans ce pays. La mise en place du SPS est obligatoire pour toutes les entreprises de plus de 5 employés. Il est financé depuis les réserves comptables, sans obligation de provisionnement et peut être versé sous forme de capital ou de rente.

Le gouvernement  coréen, ayant estimé que le SPS ne garantit pas un revenu stable aux retraités, souhaite arrêter progressivement cet avantage, au profit de régimes de retraite collectifs ou individuels qui assurent des revenus plus pérennes.

Quand la réforme du système de retraite en Corée du Sud a-t-elle été initiée et en quoi consiste-t-elle ?

L’état coréen a lancé la réforme du système de retraite au travers d’une première loi en 2011 instaurant l’obligation pour les entreprises créées après 2012 de mettre en place un régime de retraite, collectif ou individuel. Le projet de loi introduit en 2019 étendra cette obligation aux entreprises créées avant 2012. La date d’application sera progressive en fonction de l’effectif des entreprises. Les entreprises les plus importantes seront tenues de se mettre en conformité avant les plus petites.

Aujourd’hui encore, de nombreux employeurs d’entreprises établies après 2012 ne sont pas en conformité avec la loi de 2011 faute de contrôle et de sanction. Le projet de loi prévoit donc de mettre en place des pénalités, notamment une amende de 30 millions KRW (environ 22 200 €) pour les entreprises qui ne proposeraient pas de régime de retraite.

Projet de loi initié en 2019 avant la crise sanitaire, et validé en mars 2021, la date de mise en application du nouveau système reste encore à définir. En effet, le gouvernement coréen a annoncé sa décision de reporter l’application de cette réforme afin d’atténuer les difficultés financières des entreprises, conséquences de la Covid-19. Il envisage l’application de la loi au plus tôt fin 2021.

L'auteur

  • Dominique EDME

    Directeur des Offres Internationales

Les dernières actualité international

Tenez-vous informé des actualités, inscrivez-vous à la newsletter

RGPD(Nécessaire)