[RDV Experts] Chrystelle Thirion, directrice du Conseil RH

SiaciSaintHonore-covid19-christelle-thirion

Retrouvez le RDV Experts de Chrystelle Thirion, directrice du Conseil RH, dans le numéro d’Entreprise & Carrières du 11 mai 2020

Quelles stratégies pour concilier enjeux économiques et humains ?

Avec le déconfinement commence une nouvelle étape pour les entreprises qui doivent faire face à des enjeux économiques et humains pour assurer la reprise de l’activité mais plus encore faire preuve de résilience. Tour d’horizon des questionnements et des outils à mobiliser avec Chrystelle Thirion, directrice du Conseil RH chez SIACI SAINT HONORE.

Vous accompagnez vos clients dans leur stratégie de sortie de crise. Quelles sont pour vous les principaux défis à relever ?

D’une part un défi financier. Nous sommes devant une crise sans précédent. Les questions de performance économique, d’adaptation, de transformation avec la dématérialisation des activités mais aussi de réorganisation sont déjà en train d’être posées. De quelles compétences va-t-on avoir besoin ? L’obsolescence des métiers risque d’être encore plus rapide qu’avant la crise. Mais surtout un défi humain : les objectifs financiers ne doivent pas occulter les enjeux de maintien du lien social dans l’entreprise et de l’engagement des collaborateurs. La crise sanitaire a mis la notion de « care » sur le devant de la scène. Les salariés sont inquiets, ils ont besoin d’être écoutés. Les DRH doivent également prendre en compte cette dimension. Le rôle des managers, lors de la reprise de l’activité, sera à ce titre très important.

Comment concilier ces deux enjeux qui semblent antagonistes ?

Nous ne devons pas avoir une vision binaire, mais analyser les impacts des mesures à prendre en croisant différents regards. Les entreprises disposent au quotidien de plusieurs outils pour gérer cette période. En fonction des impératifs de l’entreprise, de ses contraintes budgétaires et de calendrier, des solutions douces et socialement responsables comme les transitions entre l’emploi et la retraite ou la mise en place de plans de départs volontaires dans le cadre de rupture conventionnelle collective pourront être mobilisées. Les services RH devront aussi s’appuyer sur la formation afin d’accompagner les reconversions devenues nécessaires et inciter chacun à prendre en charge son parcours professionnel pour ne pas subir passivement les mutations. Les APC (Accords de performance collective) pourraient également être une des réponses, en concertation avec les partenaires sociaux. Ces dispositifs permettent en effet de prendre des décisions temporaires que ce soit en matière de temps de travail ou de rémunération pour passer le cap. Ce qui est important, au-delà même des dispositifs, est de bien gérer leurs impacts dans le temps : se préoccuper de chaque salarié dans la durée et pas uniquement durant les phases de transformation.

Les politiques de rémunération jouant un rôle important dans cet engagement, comment utiliser ce levier en période de récession ?

Aujourd’hui, personne n’a de visibilité sur la situation à venir… Les entreprises vont devoir maintenir une rémunération juste et motivante avec des budgets contraints. Cela pourrait passer par des dispositifs flexibles et différés dans un contexte d’incertitude sur les objectifs : révision des plans de variable, épargne salariale… Il faudra, dans ce domaine comme dans les autres, faire preuve de flexibilité, d’innovation et d’agilité.

Toutes ces évolutions étaient déjà à l’œuvre avant la crise. Celle-ci va-t-elle finalement accentuer les tendances plutôt que de révolutionner le monde du travail ?

La crise aura un effet accélérateur. C’est vrai aussi pour le télétravail. Son développement du fait du confinement pose la question de la localisation des compétences et de la pertinence de regrouper les salariés dans un même lieu unique.Les préoccupations autour de la qualité de vie au travail devraient elles aussi revenir en force. Tout s’accélère mais tout est aussi à réinventer. Les entreprises les plus capables de répondre à ces défis sont celles qui ont une culture forte et qui sauront répondre à la quête de sens des salariés en mettant en avant leur raison d’être.

Voir l’article source

 

PARTAGEZ CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

M'abonner aux nouveaux articles

Dans la même catégorie

Rejoignez plus de 3500 entreprises

Détaillez votre projet à nos conseillers-experts

Demande de Rappel

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour enregistrer vos choix tout au long de votre navigation sur le site (comme le choix de la langue) et certains renseignements sur votre navigation ( comme la durée de votre visite). Ils permettent donc de faciliter votre navigation. Sans eux, il serait impossible d'éditer des devis en ligne.